8 mars - Journée internationale des droits de la femme - 4 beaux livres à découvrir


Mirion Malle


Résumé


Professeur Mirion Malle met à mâl(e) ses séries préférées et tape dans le mille pour nous démontrer à quel point les scénarios de nos écrans sont sectaires : sexistes, homophobes, racistes et contre le handicap - appuyée par l’enquête 2014 du Geena Davis Institute sur la représentation des genres dans les médias.


De façon absolument remarquable et d’un point de vue sociologique, elle passe à la moulinette des standards du cinéma américain ainsi que les grandes séries télé de notre époque. Une petit introduction théorique explique l’importance de la représentation des genres dans les médias, puis on passe à la pratique avec l’analyse de Games of Thrones, School of Rock, le concept de la friendzone ou encore, l’un des films les pires qu’il soit : Sixteen Candles.


J'ai aimé


* Le côté ultra-pédagogique et le ton léger qui rend le livre à la fois instructif et divertissant

* La thématique, originale et qui permet de voir autrement des grands classiques du cinéma

* Les dessins naïfs et une mise en couleur minimaliste, c'est frais, réjouissant

* La possibilité d'abandonner le livre quand on veut pour s'y replonger, sans vraiment perdre le fil, pour les lecteurs du dimanche, c'est trèèèès confortable.


Caliban et la sorcière, femmes, corps et accumulation primitive

Silvia Federici


Résumé


Militante féministe radicale et universitaire, l'auteure revisite ce moment de l'histoire qu'est la transition entre le féodalisme et le capitalisme en y introduisant la perspective de l'histoire des femmes. Elle invite à réfléchir aux rapports d'exploitation et de domination alors que la privatisation des biens autrefois collectifs transforme les rapports de travail et les relations de genre.


Mon avis


* Alors là, il faut l'avouer, c'est du lourd ! C'est un livre historique écrit par une universitaire, bref, il faut s'accrocher... mais ce qu'on en apprend en vaut la chandelle. Vous vous replongerez dans vos cours d'histoire du secondaire avec la sensation étrange que vos professeurs ont loupé quelque chose... et c'est le cas. L'Histoire du Moyen-âge à la révolution capitaliste, mais vu par les femmes, un récit solide et bien documenté qui remet en perspective tout ce que vous avez appris au prisme, non pas du féminisme à pancartes, mais du regard de la femme, de nos aïeules. C'est un récit PASSIONNANT, qui permet de mieux comprendre la société d'aujourd'hui. Et même si le style d'écriture reste compliqué, on s'accroche, juste pour le plaisir de nourrir la soif de connaissance d'une histoire pas ou peu contée... la nôtre, mes soeurs !


Le grand livre du féminin sacré

Josée-Anne Sarazin-Côté


Résumé


Reprenons possession de notre pouvoir !Nous, les femmes, avons longtemps vécu en harmonie avec la Nature. À l’écoute de notre intuition, nous entretenions des liens avec le monde invisible.

Nous veillions à l’équilibre des énergies féminine et masculine qui se trouvent en chacune de nous. Mais notre puissance féminine a été étouffée par le patriarcat, il nous faut la reconquérir !

Ce livre donne tous les outils pour se reconnecter à son féminin sacré : apprendre à vivre en harmonie avec les cycles de la Nature...



J'ai aimé


* La grande qualité des photos, du graphisme, du papier, des illustrations, des typos, c'est un "beau livre" que j'ai savouré presque plus pour sa forme que pour le fond.

* Les informations plus "historiques" diffusées au cours du livre... vous ne deviendrez pas historienne, mais on apprend en plus de se régaler.

* C'est un livre 'outil" pour les femmes (pardon messieurs, mais vous vous sentirez peu concernés) avec plein de tips, recettes, rituels à appliquer dans sa vie, selon ce qui nous parle, au rythme qui nous convient.

* Parfois un peu trop "développement personnel magique" à mon goût, je crois que ça peut plaire à beaucoup de femmes en soif de se reconnecter à elles-mêmes, leur cycle, leur pouvoir...

* Et puis, j'avais envie de profiter de cet article pour vous parler de l'artiste Maya alias Mamayaga, qui a réalisé une partie des illustrations de ce livre, une femme formidable qui vit maintenant de son activité de tatoueuse. Son travail est à découvrir ici : https://www.instagram.com/mama.yaga/


Resisters

Jeanne Burgart Goutal * Aurore Chapon


Résumé


2030. Dans un univers légèrement dystopique et pourtant terriblement familier, marqué par la course au profit, l'épuisement des ressources et la restriction de liberté, sept personnages tâchent de vivre leur vie. Lila et Mehdi élèvent leur bébé, Naël, sous le regard malicieux du chat Archimède ; Parvati est venue d'Inde pour ses études ; Sandy fait le ménage dans les locaux de l'entreprise où Pierre travaille comme cadre. Un jour, Pierre commence à recevoir d'énigmatiques messages, signés d'un mystérieux logo en forme d'abeille. Lila décide de mener l'enquête. Elle atterrit alors chez les ReSisters, une communauté en rupture avec le système ”capitaliste patriarcal néocolonial” où s'invente un mode de vie inspiré des idéaux écoféministes. Refusant le sacro-saint ”progrès” sans pour autant aspirer un ”retour en arrière”, les ReSisters explorent des idées, des rituels, des actions de désobéissance pour régénérer le monde à la lumière des enjeux contemporains. Tandis que Lila plonge dans cet espace parallèle, Pierre découvre à la face cachée de notre système lors d'un voyage en Inde. Ces expériences vont bouleverser le quotidien de nos personnages. En toile de fond, une question : comment des personnes sans pouvoir ni argent peuvent-elles changer le monde et le rendre à nouveau désirable ? Entre quête initiatique fiction philosophique, cette œuvre chorale mêle narration, apports théoriques et illustrations foisonnantes pour présenter la richesse du mouvement écoféministe.


J'ai aimé


* L'audace du ton "féministe" et militant, pour la terre, l'équité des genres, des races, la protection des animaux, la mise en valeur des savoirs "anciens" la vulgarisation et les explications de "l'éco-féminisme". Pour une personne qui n'a pas l'habitude du discours, cela peut sembler extrême... Comme tous les courants, mouvements, l'éco-féminisme se cherche, et a parfois besoin d'être expliqué à l'extrême pour être entendu... un peu.

* Les nombreuses références à des féministes, savantes, chercheuses parfois méconnues, l'aspect pédagogique...

* Le graphisme ultra coloré, très moderne, déconcertant parfois dans sa forme...

* L'humanité et l'empathie pour TOUS les personnages (hommes, femmes, cisgenres, animaux,) ...

* L'ouverture de nouvelles portes, d'alternatives (peut-être un peu radicales pour certains) face aux enjeux économiques, sanitaires, écologiques, sociaux dans le monde... une belle vision globale avec propositions d'actions "locales".

* Et puis, un chat intelligent qui parle... on ne peut qu'adhérer :-)














Vous pouvez m'emprunter tous les livres mentionnés (sauf * Caliban et la sorcière), il vous suffit de m'envoyer une demande par mail.


A tous, je souhaite un joli mois de mars, de belles lectures, et de savourer les quelques libertés retrouvées.


Et à vous, les filles... soyez qui vous êtes, aimez votre corps, vos forces, vos faiblesses, votre créativité, et surtout, n'oubliez jamais que...


« Une femme sans homme, c'est comme un poisson sans bicyclette » :-)




13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout